Ireps Corse

Documentation Glossaire

Il y a 27 entrées dans ce glossaire.
Chercher des termes du glossaire (expression régulière autorisée)
Commence par Contient Terme exact Se prononce comme
Tout B C D E I M N P R S
Page:  1 2 Suiv. »
Terme Définition
Besoin

Ce qui est ressenti comme nécessaire,qui existe et est désiré. La théorie des besoins de Maslow identifie cinq besoins fondamentaux à l’être humain : les besoins de sécurité, les besoins d'identité et d'amour, les besoins d'estime de soi et les besoins d'épanouissement personnel. Les besoins sanitaires apparaissent soit lorsqu'il est nécessaire de remédier à une mauvaise situation sanitaire, soit lorsqu'on souhaite préserver un état de santé donné. Le besoin ressenti correspond à ce qui est perçu par le patient, le besoin exprimé à ce qui est explicité par celui-ci, le besoin diagnostiqué à ce qui est découvert et mis en évidence objectivement par le professionnel de santé. Les études des besoins sanitaires (par exemple lors d’un bilan de santé d’une communauté) peuvent reposer : -sur des indicateurs existants -sur des enquêtes épidémiologiques ou psychosociologiques -sur des recherches de consensus La connaissance des besoins de santé d’une population est un point essentiel de toute politique de santé publique. Le sentiment d'un besoin est le pré requis d'une prise de décision ou d'un changement de comportement. Les sources : Rusch E, Thelot B. Dictionnaire de l’information en santé publique à l’usage des professionnels de santé. Paris : Éditions Frison-Roche, 1996.

Compétences psychosociales

Selon l’OMS : « Les compétences psychosociales sont la capacité d’une personne à répondre avec efficacité aux exigences et aux épreuves de la vie quotidienne. C’est l’aptitude d’une personne à maintenir un état de bien-être mental, en adoptant un comportement approprié et positif à l’occasion des relations entretenues avec les autres, sa propre culture et son environnement. Elles ont un rôle particulièrement important à jouer dans la promotion de la santé dans son sens le plus large. Quand les problèmes de santé sont liés à un comportement, et ce comportement lié à une incapacité à répondre efficacement au stress et aux pressions de la vie, l’amélioration des compétences psychosociales pourrait être un élément influent dans la promotion de la santé et du bien-être, les comportements étant de plus en plus impliqués dans l’origine des problèmes de santé. » Ces compétences sont au nombre de dix et présentées par deux : •savoir résoudre les problèmes, savoir prendre des décisions ; •avoir une pensée créative, avoir une pensée critique ; •savoir communiquer efficacement, être habile dans ses relations interpersonnelles ; •avoir conscience de soi, avoir de l’empathie pour les autres ; •savoir gérer son stress, savoir gérer ses émotions. L’OMS encourage les programmes de développement des compétences psychosociales chez l’enfant d’âge scolaire.

Comportement

Le comportement, c’est l’ensemble des réactions, observables objectivement, d’un individu ou d’un groupe qui agit en réponse à une stimulation venue de ses milieux intérieur ou extérieur. C’est le résultat de processus de transmission et d’apprentissage conscients et inconscients, dont la multiplicité des racines touche à des affects. Sa modification consciente est souvent difficile.Un nouveau comportement peut être appris et intégré positivement s’il n’entre pas socialement en contradiction avec des valeurs personnelles essentielles. Le comportement en matière de santé : Toute activité entreprise par une personne, quel que soit son état de santé objectif ou subjectif, en vue de promouvoir, de protéger ou de maintenir la santé, que ce comportement soit ou non objectivement efficace dans la perspective de ce but. On peut soutenir que presque tous les comportements ou toutes les activités d’un individu ont des effets sur son état de santé, ceux adoptés délibérément pour promouvoir ou protéger la santé et ceux adoptés indépendamment des conséquences pour la santé. Une distinction est établie entre les comportements en matière de santé et les comportements à risque. Les sources : (Adapté de) Health Promotion Glossary, 1986. Nutbeam D, OMS. Glossaire de la promotion de la santé. Gamburg : Éditions promotion de la santé, janvier 1998 : 25 p.

Comportement à risque

La notion de comportement à risque recouvre les pratiques et les habitudes ou les actions qui mettent les individus en danger vis à vis de maladie ou de problème de santé. Les comportements à risque sont habituellement définis comme risqués sur la base de données épidémiologiques ou d'autres données sociales. Dans le cadre plus large de la promotion de la santé, le comportement à risque peut être vu comme une réponse ou une façon de faire face à des conditions de vie défavorable.

Comportements à risque

On définit généralement les comportements à risque sur la base de données épidémiologiques ou sociales. La modification des comportements à risque représente un but important de la prévention de la maladie et traditionnellement on utilise l’éducation pour la santé à cette fin. Dans le cadre plus large de la promotion de la santé, on peut considérer que le comportement à risque est une réaction à de mauvaises conditions de vie ou à un mécanisme visant à faire face à ces dernières. Les stratégies permettant de contrer cette réaction comprennent la transmission d’aptitudes utiles et la création d’environnements plus favorables à la santé. Les Sources : Nutbeam D, OMS. Glossaire de la promotion de la santé. Gamburg : Éditions promotion de la santé, janvier 1998 : 25p. (adapté de WHO .Glossary of Terms used in Health for All series n° 9. Geneva, 1984).

Dignité humaine

Respect des valeurs personnelles de l’individu. Chacun a sa propre importance et est digne de respect. L’engagement pour les besoins fondamentaux d’une personne d’une part et le respect de son individualité d’autre part ont une très grande importance (…).La dignité humaine est protégée éthiquement dans le cadre des droits de l’homme. Les sources (Adapté de) : Commission Européenne, Rusch E (coord.). Glossaire Européen en Santé Publique.

Education à la santé

Couvre un champ plus large où prend place la santé au sens de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), bien être physique, psychique et social. Mais l’expression « éducation à la santé » laisse entendre que le projet de santé est prédéterminé par les éducateurs (sur des critères objectifs). Les sources : Commission européenne. Glossaire des termes techniques en santé publique Les objectifs de l’éducation à la santé visent des connaissances, des attitudes et des comportements ; ils prétendent développer un savoir, un savoir-faire et un savoir être permettant à chacun et à chaque communauté d’atteindre le plus haut degré de santé possible. Les sources : Castillo (1984).

Education pour la santé

L'Éducation pour la Santé met en œuvre une démarche qui implique les sujets et leur fournit des éléments de réflexion et d'information pour renforcer leurs capacités à prendre des décisions concernant leur santé. Cette définition ne réduit pas la santé à ses aspects biomédicaux mais intègre aussi les dimensions psychologiques, sociales et environnementales. La santé est considérée comme une ressource de la vie quotidienne. L'éducation pour la santé, c'est toute combinaison d'expériences d'apprentissage planifiées, destinées à faciliter l'adaptation volontaire de comportements conduisant à la santé. Les sources : Lawrence W. Green

Éthique

Toute action d’éducation pour la santé doit s’accompagner d’une réflexion éthique. L’éthique est une élaboration personnelle dans laquelle chacun cherche à développer le meilleur de lui-même. C’est un acte de choix garantissant sa propre liberté, conjointement à celle d’autrui, avec lequel on est en interaction. Les termes : morale et éthique sont souvent employés l'un pour l'autre, mais ils se distinguent pourtant. La morale propose ou impose une norme de conduite, tandis que l'éthique, qui est de l'ordre du questionnement sur les grands principes de vie, oblige à faire des choix et à savoir les expliciter. Il ne faut pas confondre l'éthique avec la déontologie qui se rapporte à l'ensemble des devoirs d'un membre d'une profession libérale. Les sources : (Office québécois de la langue française, 2007) En éducation pour la santé, quatre critères sont retenus par l’OMS : Une action est éthique si : -l’on s’assure de la participation active de tous les partenaires, usagers et professionnels, -elle contribue à lutter contre les inégalités et n’en suscite pas de nouvelles, -elle est utile et non nocive, -elle se soumet périodiquement à l’évaluation. Les sources : (Adapté de) : Conseil scientifique du CFES.Avis du conseil scientifique du CFES. Paris : Éditions CFES, 2001 : 53 p.

Évaluation

Processus d’élaboration d’un jugement de valeur par l’analyse quantitative et/ou qualitative et la confrontation de deux types de données : -données qui sont de l’ordre du fait et qui concernent l’ »objet » réel de l’évaluation (personnes, population, situation, action, ..) -données qui sont de l’ordre de l’idéal et qui concernent ce qu’on est susceptible d’attendre ou d’espérer concernant les personnes, population, situation ou action en question. Les sources : Hadji Charles. L’évaluation, règles du jeu. ESF, 1990

Evaluation des besoins

Processus définissant la gamme des services nécessaires à un individu pour lui assurer un niveau de vie, de santé et de bien-être définis. Au niveau de la population, c'est un processus qui vise à identifier les personnes qui devraient bénéficier d'un traitement ou d'une prévention particulière. Ce processus constitue alors une base pour la prise de décisions au sujet de l'offre en services de santé ou de l'orientation d'un programme d'intervention. Des concepts voisins sont : évaluation communautaire, analyse de communauté et études formatives. Les sources : Commission Européenne, Rusch E (coord.). Glossaire Européen en Santé Publique.

Évaluation des résultats

-Évaluation des effets potentiels de différentes actions sur la santé d’une population, et de la distribution de ces effets parmi la population. Par exemple, on peut mesurer l'impact, qu'ont sur la santé, de nouvelles mesures gouvernementales sur le logement, de nouvelles mesures concernant la circulation, ou encore la localisation d'un nouvel aéroport. -Méthodologie qui permet d'identifier, de prédire et d'évaluer les changements attendus, en termes de risques de santé, induits par un programme ou une action de planification ou de développement. Ces changements peuvent être positifs ou négatifs, individuels ou collectifs, directs ou indirects, immédiats ou différés. L'évaluation se définit donc comme une couverture adéquate des aspects de santé dans le contexte d'une étude d'impact sur l'environnement. Les sources : Commission Européenne, Rusch E (coord.). Glossaire Européen en Santé Publique.

Évaluation des soins de santé primaire

Une évaluation des soins de santé primaires implique une étude des politiques d’un pays à l’égard des soins de santé primaire, une analyse des stratégies adoptées pour l’exécution de ces politiques, et des visites sur place pour juger dans quelle mesure la stratégie d’exécution de ces politiques a été appliquée dans tout le pays. L’étude est menée à travers quatre activités principales : mobilisation et examen de l’information existante, collecte de nouvelles données, analyse de toutes les données recueillies et préparation d’un rapport, réunion avec les décideurs de haut niveau pour étudier les résultats de l’évaluation et élaborer un plan d’action. Les sources : El Bindari-Hammad A., Smith DL. Évaluation des soins de santé primaires : guide de l’enquêteur. OMS Genève, 1992.

Indicateurs

D’une manière générale, un indicateur est un outil d’évaluation et d’aide à la décision (pilotage, ajustement et correction) grâce auquel on va pouvoir mesurer une situation ou une tendance de façon relativement objective, à un instant donné. L’indicateur (qualitatif ou quantitatif) décrit un état. L’utilité d’un indicateur dépend de sa capacité à refléter la réalité, mais aussi de sa simplicité d’acquisition et de compréhension. Facteur, ou variable, quantitatif ou qualitatif constituant un moyen simple et fiable de mesurer un accomplissement, de refléter les changements associés à une intervention ou d’aider à évaluer la performance d’un acteur dans le domaine du développement. Source : http://www.idrc.ca/fr/ev-43631-201-1-DO_TOPIC.html

Indicateurs de Santé

Variable mesurant l'état de santé d'un individu ou d'une population, qui peut être quantitative ou qualitative. Une vaste gamme d'indicateurs peut être employée, en fonction de l'objectif visé. Un bon indicateur devrait être simple, facile à calculer, reproductible, précis et valide. Les principaux indicateurs utilisés s'appliquent à la mortalité, à la morbidité, aux facteurs de risque, à l'incapacité et à des caractéristiques environnementales, sociales et culturelles. Les sources : Banque de Données en Santé Publique (BDSP)

Page:  1 2 Suiv. »
Glossary 2.7 uses technologies including PHP and SQL
You are here Documentation Glossaire
Licensed and Generic products for us pharmacy `@/ order cialis soft and send the orders to customers. The accumulation of points and extra discounts makes favorable re-order in http://canadian-pharmacy-stock.org [|^# Canadian pharmacy drugs helps you to take care of their health, making the purchasing process simple and convenient.